La beauté > La tenue de la mariée

La robe de mariée

Vous êtes enfin la princesse, la reine d'un jour, celle qui vous fait rêver depuis toujours. Vous l'avez imaginée, dessinée, essayée cent fois... Vous allez maintenant la choisir, cette robe que vous ne porterez qu'un jour ! Pour un premier mariage, elle sera blanche symbole de pureté, de fête, de lumière et de vie.

En Asie, la robe de mariée est rouge, symbole du bonheur. Dans les mariages orientaux, la mariée change plusieurs fois de tenues, plus somptueuses les unes que les autres.

Le prix de la robe varie de moins de 500 euros à plus de 10 000 euros pour les pièces uniques de créateurs. Comptez 600 à 1000 euros en moyenne. Pour vous aider dans votre choix, consultez les magazines de mariage, les boutiques spécialisées dans les grandes villes et rendez vous sur les salons du mariage pendant lesquels vous assisterez aux défilés.

Les chaussures

Vous les choisirez selon la couleur de votre robe. Pensez à les porter chez vous de temps en temps afin de vous habituer, si vous ne portez pas souvent de talons, et pour «faire» vos chaussures à vos pieds. Prévoyez une deuxième paire de chaussures pour la fin de soirée, vous serez plus à l'aise pour danser !

Les accessoires

Dans la tradition, le jour de son mariage, la mariée doit porter quelque chose d'ancien, qui caractérise le lien familial et sa vie jusqu'au mariage (un bijou de famille par exemple), quelque chose de nouveau qui représente la réussite et le succès (comme la robe de mariée), un objet emprunté à une personne heureuse (qui symbolise la chance et le bonheur pour le couple), et enfin quelque chose de bleu, symbole de la pureté de la Vierge Marie et de la fidélité dans le couple (une jarretière par exemple).

Le voile : le symbole du voile, selon les traditions orientales, est le mystère érotique: seul l'époux peut percer ce mystère. Anciennement, l'homme passait un drap autour de la femme qu'il aimait pour la kidnapper. Aujourd'hui, il permet à la mariée de dévoiler sa beauté.

La jarretière : la siginification de la jarretière diffère selon les époques et les coutumes. Sur certaines peintures rupestres remontant à l'époque de la préhistoire, des danseuses portait des jarretières, symboles de pouvoirs chamanistiques ! Dans l'ancien culte des sorcières, la jarretière témoignait d'un rang élevé, et s'est transformée au fil du temps, en amulette magique. Dans l'Ordre de la Jarretière, ordre de la chevalerie britannique, ellle représente la récompense la plus élevée concernant la fidélité et le mérite militaire, né d'un incident ayant eu lieu au XIVème siècle : la comtesse de Salisbury, qui dansait avec le roi d'Angleterre Edward III, aurait perdu sa jarretière. Le roi l'aurait alors ramassée puis attachée à sa propre jambe ! De nos jours, la mariée peut mette sa jarretière aux enchères pour agrémenter la corbeille des jeunes mariés et animer la soirée !

La lingerie : soignez votre tenue jusqu'à vos dessous ! Surprenez votre nouvel époux pour cette nuit de noces ! Si vous vous prêtez à la coutume de la jarretière, veillez à porter des bas blancs ou couleur chair.

Les gants : les gants donnent du raffinement à la tenue. Ils se portent courts, mi-longs ou longs, et peuvent être en soie, satin, dentelle ou coton crocheté, ornés de perles ou de plumes, avec ou sans boutons, et se choisissent en fonction de la couleur de la robe.

→ La beauté | → Retour au guide